La slackline ou slack est une pratique sportive récente s'apparentant au funambulisme.
Elle s'en distingue cependant clairement par l'utilisation d'une sangle élastique en polyester, ainsi que par l'absence d'accessoire de type balancier et d'une absence de stabilisation de la sangle.
La sangle utilisée, appelée "slack", est tendue entre deux ancrages (tels qu'arbres, poteaux, points d'ancrage d'escalade...) à l'aide d'un système de tension facilitant sa mise en place (cliquet, mousquetons ou poulies).
Cette facilitation permet la pratique en milieu naturel ou urbain, voir en intérieur.

Cette polyvalence a joué un rôle significatif dans l'essor de la slackline, encourageant le « slackeur » à adapter la discipline selon ses préférences (highline, waterline, treeline...).

La nature élastique et dynamique de la slackline invite à y progresser en équilibre, mais aussi à y réaliser d'innombrables figures utilisant parfois le rebond, ce qui la rapproche d'un trampoline long et étroit.
Ce sport est lié aux pratiques de l'escalade, des sports de glisse, du funambulisme au cirque, ou de certains agrès de gymnastique comme le trampoline ou la poutre. Il peut aussi être utilisé comme moyen de concentration.